Faire carrière & etre maman: la conciliation exigeante entre travail et famille

Une femme peut choisir d’être qui elle veut. Le concept, malheureusement, n’est pas encore un fait dans la vie de tous les jours, mais une position souvent révolutionnaire, alors qu’au contraire, il devrait être naturel et évident. J’en suis convaincue car je garde moi-même cette phrase philosophique apparemment simple comme une constante dans ma vie de tous les jours. J’aime mon travail, être en contact avec les gens et toujours apprendre quelque chose de nouveau. Et j’aime ma famille, voir grandir mes enfants est une des plus grandes satisfactions pour mon cœur de maman. Précisément grâce à la passion avec laquelle je vis ces deux réalités, je n’ai pas l’impression de devoir choisir.

Aujourd’hui la figure de la mère travailleuse est de plus en plus présente dans la société contemporaine, mais elle reste l’exception qui confirme la règle. Malheureusement, presque inconsciemment, un carrefour est placé dans la vie de chaque femme : carrière ou famille. Comme l’a dit Ursula Von Der Leyer dans son discours au G20 : « On nous a dit de choisir entre être mère ou faire carrière. J’ai sept enfants et je suis présidente de la Commission européenne, je me permets de ne pas être d’accord ». Une alternative dans laquelle vous ne pouvez désormais plus choisir. Il est possible d’avoir une brillante carrière et d’être une mère aimante en même temps. L’important est que le choix relève de la volonté personnelle de chaque femme : mère, travailleuse ou qui fait carrière. Sans exception, chacun peut choisir comment vivre son existence.

Je me sens vraiment fière de la femme que je deviens jour après jour, m’améliorant, en parallèle, entre les engagements professionnels et les moments significatifs avec ma famille. Il arrive que certaines amies, partagées entre famille et travail, me demandent conseil dans des moments plus difficiles que d’autres. Grâce à l’expérience acquise au fil des années avec trois enfants, je voudrais donner ces suggestions, même si je continue moi-même à apprendre tous les jours.

 

Ne te sens pas coupable

Pour mieux affronter la vie entre carrière et famille, il est important de ne pas être oppressée par des fardeaux psychologiques qui ne peuvent être résolus. Vouloir avoir son indépendance, augmenter son estime de soi et se sentir satisfait et gratifié est le droit de tout être humain. Et cela s’applique à tous. Travailler n’enlève pas de temps à la famille, mais lui permet de vivre plus sereinement.

 

Apprendre à accepter les compromis

Concilier deux domaines aussi exigeants implique des sacrifices. Il est essentiel de toujours se rappeler les raisons pour lesquelles vous avez choisi d’être une super maman en carrière : l’argent, la satisfaction et la santé peuvent être quelques-unes des raisons. Toujours le  garder à l’esprit dans les moments difficiles où vous pensez que vous n’en faites pas assez. Ils sont tous fiers des efforts qui sont faits par une maman!

 

Mettre de côté ce qu’il faudrait faire

Tout ce qui doit être fait est le résultat des attentes et des schémas rigides de la société d’aujourd’hui dans laquelle la figure de la mère est encore celle d’une femme purement ménagère. Bien sûr, quoi que vous fassiez, en ce qui concerne la famille et le travail, c’est le mieux que vous puissiez faire. Il est essentiel de ne pas vous blâmer pour quelque chose que vous devriez faire alors que vous faites déjà de votre mieux!

 

Concentrez-vous sur le moment présent

Lorsque vous avez la possibilité de passer un temps précieux avec vos enfants, il est essentiel de vous consacrer entièrement sans distractions extérieures. Votre téléphone et votre ordinateur peuvent interrompre les moments de qualité familiale si convoités. Pendant le travail, j’essaie de rester présente et concentrée dans l’activité de manière à la réaliser au mieux dans les plus brefs délais. L’optimisation du temps est essentielle pour une femme en carrière.

 

Déléguez des tâches sur lesquelles vous ne voulez pas passer du temps

Les petites tâches quotidiennes que vous n’arrivez pas à suivre par manque de temps, si possible, il est conseillé de les déléguer de manière à ce qu’elles soient un problème de moins à résoudre. Il n’y a rien de mal à obtenir de l’aide. Les femmes, vous savez, sont multitâches, mais nous sommes humaines, rappelons-le!

 

En plus de ces conseils donnés par mon expérience, l’essentiel est que chaque soir avant de s’endormir, après une journée bien remplie consacrée au travail et à la famille, vous vous rendiez compte à quel point vous êtes chanceux et heureux d’avoir fait le meilleur choix: le vôtre!